www.percunivers.com

la notation de la batterie

pdf

Comment noter la batterie ?

Nous utilisons depuis longtemps la notation du solfège pour écrire la batterie, mais il n'en reste pas moins que si les grandes lignes sont universelles, il existent plusieurs types de notations qui diffèrent par certains petits détails. Même pour le plus éclairé des musiciens la notation de la batterie reste difficile à appréhender. Je vous propose de démystifier tout cela.

De quoi avons-nous besoin pour écrire la batterie ?

On écrit la batterie sur une portée qui se compose de 5 lignes et 4 interlignes :
portee
La batterie est une percussion à sons indéterminés, la batterie ne produit pas de hauteur de son, on utilise la clef de percussion :
clef des percussions
On écrit toujours la clef en début de portée et pour indiquer quelle partie de l'instrument il faut jouer on utilise des notes que l'on place à différentes hauteurs sur cette portée.
Une note est composée d'une tête de note :
tête de note
Souvent on attache une hampe à cette tête :
tête de note et hampe
Et les hampes peuvent être reliées par des ligatures :
tête de note et hampe et ligature

Comment place-t-on les différents éléments de la batterie sur la portée ?

Il y a deux grands concepts à connaître.

L'idée directrice est que ce qui est joué avec les pieds est écrit en bas de la portée et on remonte la portée comme on remonte la description de la batterie : caisse claire, toms et cymbales.

Quelles sont les notes utilisées ?

On commence par le bas de la batterie, la grosse caisse puis on remonte et on trouve la caisse claire et on arrive aux toms avec le tom alto, le tom medium et le tom basse. Ce sont les fûts de la batterie, on les notes avec des têtes de note pleines. Tout en haut de la portée on va écrire les cymbales pour lesquelles on utilise des têtes de note en forme de croix. Le charleston occupe le haut de la portée et sert aussi parfois pour la cymbale ride, dans ce cas on écrira s'il s'agit de jouer le charleston ou la cymbale ride. Ce charleston pourra être joué ouvert ou fermé avec le pied. Quand il est joué avec le pied il s'écrit au bas de la portée au niveau de la grosse caisse. Pour différencier la cymbale ride du charleston on écrit celle-ci au-dessus d'une ligne supplémentaire. Cette ligne supplémentaire va aussi nous servir à écrire la cymbale crash. Un cas particulier dans tout cela c'est le sidestick pour lequel on utilise une croix que l'on place à la hauteur de la caisse claire. Les éléments de la batterie tels qu'ils sont écrits ci-dessus forment l'écriture française de la batterie.
notation française

L'écriture de la batterie a-t-elle donc plusieurs nationalités ?

L'autre standard de l'écriture de la batterie c'est la notation américaine qui, même si les grandes lignes sont identiques, diffère de l'écriture française pour l'écriture de certains éléments de la batterie comme la grosse caisse et la caisse. Mais les principales différences se situent au niveau des cymbales.
notation américaine

Comment écrit-on un motif rythmique ?

On organise les sons en voix. Les voix servent à regrouper certains éléments de la batterie pour donner une logique à la lecture et faciliter l'interprétation. Là aussi il existe des différences notables entre l'écriture française et l'écriture américaine.

L'écriture française regroupe la grosse caisse et la caisse claire dans la voix qui occupe le bas de la portée tandis que les cymbales appartiennent à la voix qui occupe le haut de la portée. Cette différenciation tire son origine de la batterie de jazz où les motifs rythmiques de la cymbale sont répétitifs tandis que la musicalité et la diversité rythmique sont jouées par la grosse caisse et la caisse claire. C'est une répartition qui tient compte de la musicalité. Pour faciliter la lecture de l'ensemble des deux voix, les hampes de la voix du bas sont dirigées vers le bas tandis que les hampes de la voix du haut sont dirigées vers le haut (cqfd). Les toms appartiennent le plus souvent à la voix du bas mais avec les hampes vers le haut s'ils sont joués seuls.
motif voix fr

L'écriture américaine définit les voix en fonction de la partie du corps qui joue. La voix du bas regroupe ce que jouent les pieds : grosse caisse et charleston au pied, et la voix du haut regroupe ce que jouent les mains : caisse claire, cymbales et toms. C'est une répartition qui tient compte du jeu physique de l'instrument. Ici aussi les hampes de la voix du bas sont dirigées vers le bas et les hampes de la voix du haut sont dirigées vers le haut.
motif voix us

Dans les exemples précédents il y a une autre différence pour l'écriture de la mesure à 4 temps. L'écriture française fait un découpage par temps (1 temps + 1 temps + 1 temps + 1 temps), les croches du charleston sont alors groupés par 2, tandis que l'écriture américaine fait une découpage par demi mesure (2 temps + 2 temps), les croches sont groupés par 4.

Au-delà de l'emplacement des notes sur la portée ce qui change aussi entre les deux types de notations, française et américaine, c'est que la notation française prend plus de place en hauteur. Visuellement cela laisse plus de place entre les notes dans la portée mais il faut une plus grande distance entre les portées pour que cela reste agréable à lire. La notation américaine est plus ramassée et prend moins de place verticalement.

Y-a-t-il d'autres façon d'écrire la batterie ?

On rencontre parfois des partitions dont l'écriture vient directement de l'écriture sous forme de tablature. La tablature est un format d'écriture qui est apparue avec internet. C'est une écriture différente de l'écriture solfège qui utilise la particularité des polices à chasse fixe des traitements de textes. On se retrouve alors avec un alignement vertical de tous les sons sans notion de voix. Cette notation manque de musicalité et est limitée.
motif vertical

Une conclusion ?

Le but de l'écriture musicale est de retranscrire sous forme graphique les subtilités de la musique telles quelles doivent être entendues par l'oreille. La lecture d'une partition doit permettre de se rapprocher le plus possible de ce que le compositeur veut entendre être reproduit et donc lors de la mise en forme de la partition tous les détails comptent. La notation de la batterie connaît d'autres subtilités comme quand il y a plus de 3 toms ou quand il y a une plus grande diversité de cymbales mais les grandes lignes sont celles décrites ci-dessus.

Vidéos

^retour^


E-MAIL

accueil | leçons | notation | Iitinéraires | gestes | articles | boutique | voyage | médias | vibra-hip | satelita | faq | IRC | plan | RSS

creative commons licenses

creative commons by creative commons no commercial creative commons no derivative